Instruments Télédétection

Télédétection

A voir aussi le laboratoire de traitement numérique

  • Télédétection

    Contact : Franck Donnadieu

    L’équipe de volcanologie du LMV est experte en télédétection, que ce soit en mesures au sol ou par drones (radars Doppler, disdromètres, caméras et radiomètres infrarouge et SO2, DOAS, MultiGas, etc.), ou par satellites (interférométrie radar, imagerie IR, etc.). L’analyse des données radars sol et des images satellites bénéficie du support des services d’observation labellisés par le CNRS-INSU VOLDORAD, OI2 et Hotvolc (Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand). Les instruments de cette plateforme font partie des moyens  du Service National d’Observation en Volcanologie déployables sur le terrain.

    Liste des équipements :

    • Caméras FLIR A655sc et SC655.
    • Radiomètre infrarouge Land/Minolta Cyclops 300 AF 8–13 μm
    • Caméra SO2 dual-band (QSI 620s) à spectromètre UV (Ocean OPtics USB2000+).
    • DOAS (spectromètre UV USB4000 280-422 nm).
    • MultiGas.
    • Radar Doppler transportable UHF VOLDORAD-1 1238 MHz.
    • Radar Doppler transportable UHF VOLDORAD-2 1274 MHz.
    • Radar Doppler transportable UHF VOLDORAD-2B 1274 MHz (surveillance de l’Etna).
    • Radar Doppler transportable scannant à ondes millimétriques VOLDORAD-3 95 GHz.
    • Disdromètre laser PARSIVEL2 (OTT Hydromet, modifié) 780 nm.
    • Disdromètre Laser Precipitation Monitor (Thies Clima, modifié) 785 nm.
    • Disdromètre ASHER (prototype) 635 nm.
    • Drone octocoptère Raven Escadrone.
    • Drone quadricoptère Phantom DJI.
  • Télédétection spatiale infrarouge

    Contact : Mathieu Gouhier

    Activités

    Nos recherches en télédétection spatiale infrarouge, basées sur l’imagerie MSG-SEVIRI (convention Eumetsat) ont pour objectif le suivi des émissions volcaniques (cendres, SO2, lave) de différents volcans, ainsi que l’étude des processus éruptifs et de transport. Elles s’appuient sur le Service d’Observation HOTVOLC de l’OPGC et du SNOV (labellisé par le CNRS-INSU), pour les observations et produits de données réalisés en temps-réel, notamment au Piton de la Fournaise (île de la Réunion).

    Quelques EXEMPLES DE RESULTATS EN TELEDETECTION SPATIALE INFRAROUGE ICI.

     

    Interférométrie radar

    Contact : Jean-Luc Froger

    Activités

    La plateforme de calcul et de traitement d’image est notamment spécialisée dans le traitement d’images radar SAR et ASAR des satellites ERS et ENVISAT de l’Agence Spatiale Européenne, permettant entre autres de calculer des interférogrammes. Ces derniers fournissent un suivi à haute densité temporelle, mais aussi spatiale, des déplacements du sol liés à l’activité volcanique.

    Un post-traitement des données nous permet d’établir des cartes précises des déplacements en géométrie radar et en 3D au sol, des cartes de coulées de lave, des modèles numériques de terrain, et d’estimer ainsi les caractéristiques des sources de déformation sous-jacentes.

    Les procédures automatisées permettant notamment un traitement en temps quasi-réel des données satellitaires La plupart des traitement d’images sont réalisables avec des compétences plus poussées en stéréophotogramétrie aériennes et satellitales (logiciels IMAGINE et ENVI/DEM extract).

    Ces travaux s’appuient fortement sur le Service d’Observation labellisé OI2 de l’OPGC.

    Suivi de l’avancée des coulées de lave au Piton de la Fournaise lors de l’éruption de Mai 2004.

    Carte de la cohérence moyenne sur le Piton de la Fournaise entre Juillet 2003 et Avril 2005.

    Interférogramme sur le Piton de la Fournaise couvrant l’éruption de Septembre 2003.

     

  • Photogramétrie

    Contact : Thierry Souriot

    Nous avons plus de 25 ans d’expertise en photogrammétrie. Nous traitons des images satellitales, aériennes (numériques ou tirages), prises au sol et plus récemment par drones. Nos objectifs sont principalement la génération de Modèles Numériques de Terrain (MNT) pour différentes analyses (interférométrie, calcul de volume, évolution morphologique). L’installation de caméras haute-résolutions à flanc de volcan nous permet aussi de suivre l’évolution de l’édifice (ex. volcan Merapi à Java).

    Exemples de réalisations :


    MNT du cratère Dolomieu (Ile de la Réunion) réalisé par photogrammétrie multi-image au sol (technique Structure-from-Motion).
    Fly-over dans le cratère du volcan Nyiragongo. Modèle 3d réalisé par photogrammétrie multi-image (Raphaël Paris).
  • Traitement de données

    Contact : Thierry Souriot

    Laboratoire de traitement numérique

    Les traitements de données peuvent se faire au laboratoire, dans une salle dédiée, équipée de 8 à 10 stations de travaille, de logiciels spécialisés et de scanners (A3, diapo, 3D, …). Cette salle héberge aussi une partie des moyens de calcul de la Volcanologie numérique, de la Géophysique et de la Pétrologie expérimentale.

    Voir le descriptif et les modalités d’accès.

    De nombreux logiciels de traitement d’image et de données géophysiques sont disponibles (WinGLink Geosystem, Oasis montaj Geosoft, ENVI, DIAPASON, ESA-SNAP, AGISOFT Photoscan Pro, Leica Photogrammetry Suite, Surfer-Grapher-Didger, Matlab, etc.).

    Les développements internes concernent les produits suivants : Interferomatic (chaine automatisée de calcul d’interférogramme), Manip-Raster (traitement d’images satellitaires), et CASOAR (base de données satellitaires avec interface Web).

Print Friendly, PDF & Email
Top