MC-ICPMS Neptune

logo_investissement_d_avenir  logo_clervolc1   logo_fond_europeen

Instrumentation

neptuneLe MC-ICPMS Neptune Plus (Multiple Collector – Inductively Coupled Plasma -Mass Spectrometry), de la société ThermoFisher Scientific, a été financé par le Laboratoire d’excellence Clervolc et les fonds FEDER. Il a été installé au Laboratoire en Juin 2013. Le spectromètre de masse comprend un pompage à fort débit à l’interface (“Jet interface”), une double focalisation (analyseur à secteur électrique et secteur magnétique) et neuf cages de faraday permettant la mesure simultanée d’isotopes dont l’écart de masse peut atteindre 17%. L’association de la pompe “Jet interface” et des cônes spécifiques (“Jet sample cone” et “X skimmer cone”) permet une amélioration significative des sensibilités. Celles-ci peuvent atteindre 2500 V/ppm pour les éléments lourds comme le plomb ou l’uranium. Les intensités ioniques sont converties en tensions via des amplificateurs dont les résistances sont comprises entre 1010 et 1012 ohms, ce qui permet la détection dans une plage dynamique allant jusqu’à 400V. Un dispositif de compteur d’ions (SEM), complété d’un filtre en énergie (RPQ), équipe la cage centrale du spectromètre. Il est possible de travailler selon 3 résolutions fixes (LR: Low Resolution: 400; MR: Medium Resolution: 4000; HR: High Resolution: 10000).

Les solutions d’éléments préalablement extraits des échantillons géologiques et purifiés en salle blanche, sont introduites, soit par une chambre de vaporisation cyclonique (“spray chamber”) soit par un système de désolvatation Cetac Aridus II. Le spectromètre peut également être couplé au dispositif d’ablation laser (Resonetics excimer 193nm M-50E) pour l’analyse ponctuelle des compositions isotopiques.

mc-icpms neptuneActivité

  • Traçage isotopique de la source des magmas à l’aide des isotopes du Nd, Hf et Pb
  • Etude des processus de fusion et d’extraction des magmas à l’aide des isotopes du Th
  • Cosmochimie et Terre primitive (Lu-Hf, Sm-Nd et La-Ce)
  • Mesures isotopiques ponctuelles (Pb, Nd, Hf)

Développement en cours :

  • isotopes du Pb sur petits échantillons (<1 ng Pb)
  • isotopes stables du système La-Ce
  • isotopes stables du Li et Fe
  • déséquilibres radioactifs (U-Th-Ra)
  • teneurs des éléments du groupe du platine (“PGE”) et du Re.

Contact : Mouhcine Gannoun

Print Friendly, PDF & Email