Actualité recherche

L’importance de l’échelle nanométrique dans l’interprétation des datations in-situ

Mercredi, 18 mai 2016

Une équipe de chercheurs français de l’Institut des sciences de la Terre de Grenoble (ISTerre, CNRS/UGA/Univ Savoie Mont Blanc/IRD/IFSTTAR) et du Laboratoire magmas et volcans de Saint-Etienne et Clermont-Ferrand (LMV CNRS/UBP/UJM) démontre la nécessité de procéder à des mesures nanométriques dans les chronomètres géologiques que sont certains minéraux comme la monazite, pour identifier et dater correctement les différentes étapes de cristallisations ou d’altération. Cette étude qui représente une avancée importante dans le domaine de la géochronologie, a été publiée dans la revue Geology.

http://www.insu.cnrs.fr/node/5821

 

article UJM

Print Friendly, PDF & Email